Archéologie aérienne J. Dassié. Photo-interprétation.

PHOTO-INTERPRETATION

       La mission de prospection aérienne vient de se terminer. Les cartes mémoires sont déchargées dans l'ordinateur... Les images, parcourues rapidement, sont toutes bonnes ou ne nécessiteront que des corrections mineures...Que faut-il faire maintenant ? Plusieurs opérations sont indispensables :

  • Identification de la diapositive
  • Localisation de la surface du sol représentée. Identification administrative : département, commune.
                                                                                Identification géographique précise : coordonnées Lambert.
  • Identification des traces et indices divers.       Classification en origine naturelle ou archéologique.
    Si le indices paraissent archéologiques :          Identification topographique : cadastre, parcellaire.
  • Etablissement d'une fiche de déclaration de découverte archéologique auprès du Service Régional de l'Archéologie concerné
    (Un par région, voir adresse page
    "réglementation".

 Indices

 Les indices d'origine hydrique.

Humidité sur sol nu.  

  Après une longue période pluvieuse, deux ou trois jours très venteux ont asséché la surface des terres labourées ou apparaissent de
nombreuses zones plus foncées. Il s'agit de remontées capillaires d'humidité qui révèlent fort correctement aussi bien les diaclases
(fractures du banc crétacé) d'origine géologique naturelle que des fossés, traces rémanentes d'activité humaine, de creusements.

 

Baignes-Sainte-Radegonde (16) "Gadebors" Fossés circulaires révélés par l'humidité. © J. Dassié

 Maturation des céréales.

      Un champ de céréales, vers la fin Juin, va progressivement jaunir. Si des fossés rétenteurs d'humidité existent,
les céréales resteront vertes plus longtemps que l'environnement, alimentées par remontées capillaires.

 

Pons CM. "La Croix Marron". Maturation différentielle des céréales, à l'aplomb des fossés . © J. Dassié

Relief de croissance

      La croissance des céréales, plus importante à l'aplomb de fossés, en période de sécheresse, se traduira après la maturation
par une différence de hauteur des tiges. Ce phénomène provoquera souvent une ombre portée très révélatrice.

 

SAINT-MAURICE-de-TAVERNOLE CM "Le Colas".
La maturation différentielle est terminée et tout est jauni, desséché...
Les ombres portées soulignent le relief de la végétation céréalière.
© J. Dassié.

FONTAINES D'OZILLAC CM. C'est la présence du fossé creusé dans le banc calcaire qui a provoqué l'appartion des traces doubles d'herbe folles.
Il n'y a pas deux fossés parallèles ! L'augmentation de hauteur des graminées est causée par une plus grande capacité de rétention d'eau des particules
de granulométrie fine sur les flancs du fossé. Cependant que la partie centrale, recueillant les éboulis les plus gros, dus au remplissage naturel au cours
des siècles et des millénaires, contient beaucoup moins de réserves d'humidité.                                                                                                     
© J. Dassié

Leurres 

      Les leurres sont des traces visibles qui évoquent des indices archéologiques mais n'en sont pas réellement. Les plus répandus sont : les diaclases, les résidus de
mares hivernales et l'affleurement des strates du banc crétacé, dans les origines naturelles. Certains leurres peuvent être d'origine anthropique : les cercles
d'arrosage, les tranchées diverses (gazoduc, drainages, tranchées des guerres récentes) ou animales : cercles tracés par les animaux au piquet, cheminements
le long des clôtures etc

 

 

Les cercles d'arrosages, dont la régularité dénote une origine artificielle moderne. © J. Dassié

Leurre d'origine agricole moderne. S'agit-il d'un cultivateur facétieux ? D'un fabricant anglais de "crop-sites" ?  © J. Dassié

 

La fiche de déclaration de découverte

Lorsque toutes les informations et vérifications seront collectées, il ne restera plus qu'à établir la Fiche de déclaration de découverte archéologique aérienne, dont un exemple est présenté ci-après. Ce document, avec toutes les pièces jointe, sera transmis au Service régonal de l'Archéologie dont on relève et fera de vous "l'inventeur du site", c'est le terme consacré !


        


                          Fiche  1968-A   Déclaration J. DASSIÉ au Service Régional de l'Archéologie POITOU-CHARENTES

                          Découverte : Jacques DASSIÉ                                                Prospections aériennes du 23-04-1997
                          CHARENTE  BALZAC  Coteaux de Coursac                                                Code INSEE = 16135026

                          Carte IGN 1/25000e Aigre N° 1731 Ouest                                                     Catégorie D

                          Coordonnées Lambert II            Ax = 429.300        Ay = 2083.020             Altitude = 96 m
                                                                                Bx = 429.600        By = 2083.450             Surface = 12,9 Ha

                          Epoque : Néolithique récent indéterminé                  Indices :                         Croissance des céréales

                          Description : Groupe de fossés barrant un éperon dominant la Charente. Camp d'éperon barré.

                                                  Larges fossés multiples. Portes en "Pinces de crabe". Palissade et trous de poteaux.

                          Contrôles sol : MM Claude Burnez et José Gomez de Soto (CNRS) : néolithique confirmé.

                                                     La visibilité des fossés était exceptionnelle le 12 Juin 1999. Photo n° 1999014-30.

                          Photo            N° film           N° vue           Orientation            Date         Heure TU          Type

                          DASSIÉ        1997021             04                     060°             23-04-1997        12:00         Diapositive

                          DASSIÉ        1997020             34                     270°             23-04-1997        12:00         Diapositive

                          COPYRIGHT : Reproduction / publication photos interdites sans autorisation Jacques DASSIÉ.

                          Fiche créée le 29-04-1997.                                                                           Edition N° 2 : 18-06-1999

                          Fiche N° 1928A   Diffusion : lot n° 34 : SRA Poitou-Charentes, Burnez, Gomez de Soto, B.A.P-C

 

    

       Le camp néolithique en éperon barré des Coteaux de Coursac, à BALZAC, en CHARENTE