Archéologie aérienne J. Dassié. Gallo-romain 1.

                        Période gallo-romaine 

Archéologie aérienne. La période gallo-romaine est marquée par une innovation technologique considérable : l'apparition de la brique
et de la construction en pierre de taille. Les indices directeurs ne seront plus conditionnés par les réserves hydriques de fossés, mais en
général, par l'inclusion dans le sol de restes de fondations. Ceci provoquera une inversion des indices : à l'aplomb d'un mur, les céréales
souffriront bien davantage de la sécheresse. Elles pousseront moins haut et jauniront précocement. Les traces seront fines et nettes,
par opposition aux traces des périodes précédentes où les remontées hydriques avaient tendance à largement s'étaler par capillarité.

L' Ermine Street Guard anglaise charge ! Légionnaires romains en démonstration à Barzan CM. © Jacques DASSIÉ.

Près du village des Arènes, à THENAC CM, un établissement indigène voisin d'un temple.
Cet établissement devait être consacré à l'élevage, cependant que l'on distingue bien la cella
circulaire du temple.                                                                                                      ©J. Dassié

 

 

AULNAY-de-SAINTONGE CM, "Rocherou". Angle sud-ouest
du camp militaire romain, avec les baraquements. © J. Dassié

 

Centurion de l' Ermine Street Guard avec son bâton de
commandement en cep de vigne. © Jacques DASSIÉ

 

AULNAY-de-SAINTONGE, proche du camp militaire romain et de la très célèbre église, un
fanum octogonal à cella circulaire est bien révélé par la maturation différentielle des céréales.
Comme en bien des cas, le lieu de culte gaulois à précédé de plusieurs siècles l'établissement
de structures religieuses chrétiennes qui deviendront nos belles églises romanes de Saintonge.

© J. Dassié