Retour menu

Domaine et F.A.I.

1° Acquisition d'un domaine.

      Les revues informatiques fourmillent de publicités de F.A.I. (Fournisseurs d'accès Internet), soit commerciaux (il faut payer), soit gratuits (mais vous payez toujours par les bandeaux publicitaires que vos visiteurs seront obligés de supporter). Le domaine acquit, vous disposez d'un espace qui vous est réservé chez le FAI. C'est un espace sur son disque dur, auquel on accède depuis le nôtre à l'aide d'un logiciel de transfert (Cute FTP ou WS-FTP) et des codes qui vous ont été remis.

      Ce domaine porte un nom, une URL ou adresse internationale sur Internet. Selon les FAI, il est attribué, soit automatiquement, soit sur demande expresse du demandeur. On peut s'assurer de la disponibilité internationale d'un nom en le recherchant sur : http://internicdomainnames.com/alldomainnames.htm

Chez Wanadoo, ce pourrait être de la forme : "http://perso.wanadoo.fr/votre.nom"

      Les tarifs d'achat d'un nom à l'Internic (organisme mondial) sont de l'ordre de 70 $ pour deux ans, chez Verisigne, une firme américaine. Heureusement on trouve en France des "registrar" beaucoup moins chers, de l'ordre de 15 € par an. Attention, si on achète un nom de son choix à l'Internet, il faudra ensuite trouver un FAI qui accepte de l'utiliser au lieu du sien, ce qui est encore payant !

2° Constitution du site

      Un site Internet débute par un répertoire sur son disque dur, dans lequel on écrira progressivement les pages que l'on souhaite y voir figurer. Des sous-répertoires contiendront par exemple toutes les illustrations adaptées en taille, définition et format graphique aux possibilités de l'Internet

3° Transfert du site

      Le site terminé et fonctionnant parfaitement en local sera ensuite transféré dans l'espace réservé chez le FAI.. C'est généralement là que les ennuis commencent et le bon fonctionnement est très rare du premier coup ! On le réalise avec des logiciels spécialisés (WS-FTP) qui présentent deux tableaux à l'écran : votre répertoire local et le répertoire correspondant chez le FAI. Ils permettent des mouvements de fichiers aussi bien dans un sens que dans l'autre. Les problèmes viennent de la nature des logiciels utilisés chez le FAI, généralement Unix. Ces logiciels sont sensibles à la casse des caractères et ne tolèrent aucun espace parasite, aucune erreur de signe etc. Il convient donc d'attacher une attention particulière à tous ces petits détails en vue de garantir l'identité absolue de deux répertoires. Ceci est particulièrement sensible lors des mises à jour des fichiers. Les débutants liront avec profit la page spécialisée "Transfert"

4° Référencement

      Le référencement est un problème sérieux. Cela prend un certain temps, allant de la semaine à l'année... Pour que les robots des moteurs de recherche et des annuaires s'intéressent à votre sort, il faut impérativement placer dans les pages index du site, entre <HEAD> et </HEAD> un titre et quatre metas correctement remplis, ce qui facilitera la prise en compte.

Le minimum fondamental, c'est :

<HEAD>

<TITLE> Titre du site, en clair </TITLE>

<META NAME="author" CONTENT=" Votre nom">

<META NAME="description" CONTENT=" Courte description du site, en une ligne">

<META NAME="keywords" CONTENT=" Bon choix des mots-clés : extrèmement important, fondamental même ! On peut aller jusqu'à 1000 mots">

<META NAME="robots" CONTENT="index, follow"> Indique votre accord au robot pour l'inspection de votre site.

</HEAD>

Tout va se jouer dans ces metas : ils capteront l'intérêt des moteurs et annuaires, ou pas...

      Pour avoir une idée du résultat, essayez de rechercher sur Goggle, Copernic ou Yahoo etc tout simplement le nom "dassié" ... Les résultats sont satisfaisants, mais cela a nécessite des centaines d'heures de travail ! Pour chacun de mes sites, cela représente un gros classeur 4 anneaux pleins d'une centaine de mails avec les différents moteurs. Mais je suis quand même sélectionné comme site de référence par l'Académie de l'Hindustan... Ah, mais !

      Il faut aussi savoir que cette somme de travail va vous accrocher quasi définitivement à vos hébergeurs coutumiers... Car lorsque vous êtes enfin correctement référencé avec une adresse donnée et que le flot régulier de visiteurs commence à croître régulièrement, vous n'avez plus du tout envie de recommencer ce même travail avec une autre URL !

      D'aucuns vous diront "Mais ce type n'y connaît rien ! Il suffit de passer par un référenceur gratuit, et hop, c'est fait en cinq minutes". Exact. Mais on s'aperçoit très vite que les résultats, eux, ne suivent pas... Si l'on fait appel pour cela à une société de services, elle obtiendra de très bons résultats, mais ce ne sera pas au même prix ! Alors, choisissez bien !

5° Les liens

Les liens hypertexte. En cliquant dessus, on se retrouve transporté à l'adresse indiquée. Mais attention, dans ce cas on a quitté son propre site... et si le visiteur souhaite y revenir, ce n'est pas toujours évident ! Personnellement, je préfère localiser la liste des liens en fin de site. Si le visiteur "échappe" par mégarde, cela ne sera pas trop grave, puisqu'il aura vu l'essentiel du site.

      Bien évidemment, ces liens sont gratuits. C'est uniquement par intérêt pour le sujet de l'autre site que l'on va l'établir. Pour un site personnel, la courtoisie veut que l'on demande l'autorisation au webmaster ou au responsable du site, s'ils sont différents (Cas où le concepteur, le véritable créateur du contenu du site s'est adressé à une société de services dont le webmaster n'a qu'un rôle purement technique). La réciproque est très fréquente, le site désigné par le lien créant à son tour un lien vers le votre. Les liens vers les grands sites officiels ou commerciaux ne nécessitent pas de demande particulière, ces organismes appréciant fort la publicité gratuite ainsi générée.

Retour menu